Grenade...tous aux abris !

Publié le par jeb


Mon avis :En toute honnêteté, Grenade n’est pas l’île qui me laisse le plus de souvenirs impérissables. A cause d’événements qui semble encore très récents, les habitants semblent vivre, bon gré mal gré, dans un état d’après guerre.
On sent une présence policière ou militaire constante (habillée à la sauce british et d'une courtoisie très peu "cup of tea"). Le tout en nous répétant que les anciens du précédent régime nous disent bonjour depuis la grande prison qui surplombe la capitale ! Le tourisme reste relativement peu développé. Grenade reste une étape "de passage".
Les prix sont surtaxés par le gouvernement (p.e. env. 5 euros la petite bouteille d'eau) et cela ne semble pas aller dans la poche des habitants. A L'AIDE...

La capitale St. George's. Le fort est marqué de nombreux impacts récents de munitions de tous calibres.


Un autre petit montage "panoramique"
Cliquez sur la miniature

Les anciens bus pour le transport des écoliers sont recyclés pour une balade dans l'île.
Un plus : de très jolies plages ou criques préservées et très peu de monde.


En bref :Avant l'arrivée de Christophe Colomb, en 1492, l'île était habitée par les Caraibes. Christophe Colomb baptisa cet île Concepción. Le cardinal français Richelieu acheta l'île aux Anglais en 1650. Grenade resta sous domination française jusqu'en 1762. Grenada devint officiellement britannique en 1763 par le traité de Paris qui met fin à sept ans de guerre. Les Français se réemparèrent de l'île en 1779, mais les Britanniques la reprirent peu après. En effet, les deux camps signèrent le traité de Versailles en 1783. Une révolution pro-française éclata en 1795 mais fut matée.

De 1958 à 1962, Grenade devint une province de la Fédération des Antilles qui éclata rapidement. L'ile accéda à l'indépendance en 1974 sous Eric Gairy. Mais le gouvernement de celui-ci devint progressivement authoritaire, déclenchant un coup d'état en 1979 par le populaire et charismatique leader populiste Maurice Bishop. Bishop n'organisa pas d'élections et sa politique socialiste le rapprocha considérablement des communistes de Cuba. Ceci était dérangeant pour les pays voisins, comme Trinité et Tobago, la Barbade, la Dominique et surtout les États-Unis. Au sein du gouvernement socialiste, des dissentions entre une section Staliniste loyale à Moscou et les partisants de Bishop conduisirent à l'arrestation de ce dernier. Il fut éxécuté le 19 octobre 1983.

Six jours plus tard, Grenade était envahie par une coalition menée par les États-Unis, nommée Operation Urgent Fury. La guerre fut rapide et la coalition américaine (7000 soldats américains et 300 soldats d'Antigua, Barbade, Dominique, Jamaïque, Sainte Lucie et Saint Vincent) vint rapidement à bout de la non-moins internationale force communiste (1,200 grenadins, 784 cubains, 49 Soviétiques, 24 Nords-Coréens, 16 Allemands de l'Est, 14 bulgares et 4 libyens. La plupart des cubains présents travaillaient à la construction d'un grand aéroport sur l'île. Cet aéroport (l'actuel aéroport Point Saline de St George's) fut complété par les États-Unis bien plus tard.

Ronald Reagan avait lancé l'attaque officiellement pour la sécurité des étudiants américains présents. Ceci dit, lorsque la sécurité de tous les américains fut assurée quelques jours avant l'invasion, on peut se douter que les États-Unis ne voyait pas d'un bon oeil l'établissement d'un nouveau relais communiste aux Amériques. La Reine D'Angleterre Elisabeth II, alors chef d'état de Grenade (puisque celui-ci est membre du Commonwealth Realm) a fortement dénoncé l'invasion.

Les premières vraies élections du pays furent tenues en 1984.

Commenter cet article

dana 06/01/2006 06:15

par christine, je suis venue ... et par ton blog... je reviendrai !merci pour ces articles variés et bonne journée

jeb 06/01/2006 07:20

Hello et merci pour la visite...La balade en bateau n'est pas terminée !

Christine 05/01/2006 15:05

Tu fais là un exposé fort intéressant ... et qui donne très envie d'aller faire un tour ! ... je ne suis jamais descendue aussi bas dans l'arc antillais ... !Toutes tes photos sont magnifiques !Jeb ... j'ai besoin de toi, PostcardViewer refuse mes photos ... et mon anglais est si pauvre que les explications semblent des noeuds supplémentaires.Dis-moi si je dois mettre des photos d'un format spécifique, en mettre un nombre précis et surtout si elles doivent toutes être de la même taille ... s'il te plait, dès que tu as un moment pour cela !Bon, ce n'est pas vital ... relativisons !Plein de gros bisous et bonne journée !

jeb 05/01/2006 15:31

On reste ZEN....l'explication est en route...Ca va marcher